Burn-out : fantasme ou réalité ? Soirée débat à Limoges le 16 février 2017

En France, plus de 3 millions de personnes seraient exposées à un risque élevé d’épuisement professionnel ou burn-out. Ce syndrome frapperait sans distinction, cadres et non cadres, salariés du public comme du privé.

ACIST23 Santé et QVT - Burn out_fantasme ou réalité 2017Les acteurs du groupe « Prévention des RPS » du Plan Régional Santé au travail Nouvelle-Aquitaine, en partenariat avec la Direccte ont organisé le 16 février dernier une soirée débat sur ce thème, débat animé par Sylvie Cartoux, chargée de mission à l’ARACT Nouvelle Aquitaine.

Mme Meaume psychologue du travail de l’ACIST23 a animé quant à elle la deuxième partie de la soirée consacrée au débat.

Plus de 200 personnes sensibilisées par la prévention des risques psychosociaux sont venues écouter les témoignages passionnants de deux experts du monde du travail :

  • Mme Gulsen Yildirim, Maitre de conférence à l’université de Limoges : Cadre juridique de la prévention des RPS en France et en Europe.
    « La prévention est l’affaire de tous »
  • Mme Marie Pezé, Docteur en psychologie, initiatrice de la première consultation « Souffrance au travail » : Syndrome d’épuisement professionnel, définitions et causes.
    « Alerter, ne pas attendre, le temps est un voleur de vie »

Chefs d’entreprise, victime de burn-out et psychologue en santé au travail sont venus également apporter leur témoignage et de nombreux échanges ont eu lieu entre les participants et les intervenants.

Les chefs d’entreprise aussi…

Mme Beaubélique a clôturé la soirée en précisant que les entrepreneurs n’échappaient pas au burn-out voire au suicide et qu’un réseau d’alerte se mettait en place en Limousin pour les aider par une prise en charge et un suivi (APESA : réseau d’Aide Psychologique pour les Entrepreneurs en Souffrance Psychologique Aiguë).